Âne Normand encore appelé Godaine au pays de Caux

Qui est-il?

Cet animal de race s’intègre à merveilles aux manifestations locales de la Normandie, plus particulièrement du Pays de Caux riches de ses traditions. L’âne Normand  est néanmoins partout en France et possède le titre de plus petit âne de race française.Cette race a été officialisée en 1997 et l’on compte un peu moins de 1500 ânes qui y appartiennent. En Pays de Caux, l’animal est attelé à ce qu’on appelle une godaine, si bien que l’âne a lui-même hérité de ce nom (voir fin d’article).

Apparence

Vous saurez apprécier son pelage brun (couleur bai), épais et doux qui donne envie de le caresser. Son museau, blanc à gris clair donne ne expression un peu tristounette à cet animal, sans parler de ses petites oreilles qu’il rabat parfois en arrière. Le ventre est plus clair que le reste du corps, assorti avec le museau. Notez qu’il existe quelques variantes dans son pelage puisque l’animal peut-être zébré, avoir une bande cruciale ou une raie de mulet. Sa crinière droite est plutôt tombante donne un style « décoiffé » non sans charme! Trapu, l’âne « Godaine » mesure au garrot entre 1.10 et 1.25 m.

Au coeur de la Normandie

On compte à peine 1000 animaux reconnus sous cette race elle même officialisée depuis 1997 seulement. Pour appartenir à la race d’âne normand, il faut qu’il présente une apparence entre bai et bai-brun, que l’on qualifie aussi de noir « pangaré » et présenter une bande scapulaire. Voici une photo qui illustre parfaitement l’âne Normand, ici en pleine exposition, portant sur son flanc la fameuse godaine :

ane godaineDans la région, l’âne normand sert aussi à transporter le foin…

Pour en savoir encore plus sur l’âne Normand, consultez le site officiel de l’association qui porte le même nom, ici. Vous pouvez aussi découvrir d’autres races d’animaux dans notre encyclopédie.