Cystite comportementale du chat : explications.

Votre chat a des difficultés à uriner?

Votre animal semble essayer d’uriner mais en vain?

Il a des problèmes de propreté qui ne lui ressemblent pas?

La litière de votre chat est sèche même après qu’il semble avoir uriné?

Vous ne savez pas s’il est atteint d’une maladie ou non?

La cystite comportementale

Vous découvrirez plusieurs appellations pour une même pathologie; cystite :

  • interstitielle chronique

ou

  • comportementale

ou

  • idiopathique

ou

  • à cultures stériles (car l’analyse d’urines ne montre aucune perturbation de type infectieuse ou insuffisance rénale par exemple)

Ces 4 termes désignent la même pathologie. Celle-ci est diagnostiquée dans un contexte de difficultés à uriner malgré une analyse d’urine négative (ni infection, ni sang, ni cristaux). Il s’agit alors de comprendre ce qui a pu enclencher un épisode de cystite interstitielle chronique. En effet, ces troubles de la miction peuvent venir et s’en aller sans raisons apparentes, tout au long de le vie du chat. Il est possible que cela soit lié au stress (chat ayant subi une grande peur comme après avoir été pris au piège, tensions dans le logement…), à une alimentation inadaptée, au manque d’activité physique…

Possibilités de diagnostics

Les troubles identifiés dans le paragraphe ci-dessus sont évocateurs de troubles urinaires potentiels : infection urinaire, cystite comportementale (encore appelée cystite interstitielle chronique) ou encore insuffisance urinaire. Comment savoir de quoi souffre votre chat et que faire face aux difficultés urinaires qu’il rencontre? La première chose est de rendre visite à votre vétérinaire afin qu’il établisse le bon diagnostic. Expliquez à la secrétaire les motifs de votre demande de RDV afin d’être vus sans trop attendre, voire même en urgence si vous êtes sûr que votre chat n’urine plus.

Facteurs de risque

Chaque problème de santé comporte des facteurs de risque. C’est à dire des éléments qui majorent l’éventualité de contracter une maladie. Dans le cas de la cystite interstitielle du chat, il y en a principalement 4 : une alimentation trop riche, une sédentarité du chat (il reste bien souvent à la maison!), le stress, la castration. En aidant votre chat à adopter un mode de vie sain, vous limiter donc les risques de cystites chroniques.

Traitements envisageables

La meilleure solution pour soulager votre chat est de changer son alimentation. Même si cela est très onéreux, il s’agit de l’unique solution qui puisse soulager votre animal. Ces croquettes spéciales peuvent coûter 10 fois plus cher que celles de supermarché! Ceci dit, vous lui en donnerez moins car elles sont très riches et peuvent entraîner une prise de poids. Pour cette raison, votre vétérinaire vous indiquera le dosage approprié pour votre chat. L’alimentation est à transformer progressivement afin d’éviter les diarrhées :

  • J1 : 25% du dosage prescrit de nouvelles croquettes et 75% d’alimentation habituelle
  • J2 : 50% et 50%
  • J3 : 75% du dosage prescrit de nouvelles croquettes et 25% d’alimentation habituelle
  • J4 et + : alimentation exclusivement à base de croquettes spéciales

Pensez également à toujours fournir une gamelle d’eau à votre chat.

En résumé

La cystite comportementale n’est pas une infection de la vessie comme une cystite « habituelle ». Elle résulte d’un mode de vie inadéquat pour le chat, alors qu’il peut très bien sembler adéquat pour d’autres chats… Soit le stress soit l’alimentation peuvent être en cause. Surveillez bien votre animal afin d’éviter l’aggravation de la situation médicale.

Laisser un commentaire