La leptospirose : maladie du chien bactérienne et contagieuse

Les vaccins du chien concernent notamment la prévention des infections comme la leptospirose. Elle est diagnostiquée par le biais d’une prise de sang avec la mise en évidence d’anticorps et la perturbation d’éléments qui témoignent d’une insuffisance rénale, une thrombopénie (baisse du nombre de plaquettes).

Symptômes

Lors de cette maladie non spécifique au chien, une bactérie (leptospira) s’installe dans le sang, et n’a dès lors aucun mal à rejoindre les organes. Parmi eux, principalement le foie et les reins on souffriront . Les symptômes concernent aussi bien l’état général de l’animal que ces organes :

  • fièvre
  • nausées
  • vomissements (avec du sang éventuellement)
  • diarrhées et/ou présence de selles noires (car imbibées de sang)
  • épuisement
  • anorexie (perte d’appétit)
  • difficulté à se mobiliser
  • insuffisance rénale aigüe : on peut observer une période pendant laquelle l’animal boit beaucoup, puis une difficulté ou impossibilité d’uriner, lié à une crise d’urée
  • atteinte hépatique : ictère (peau jaunie),

Ces troubles peuvent entraîner le décès en quelques jours si rien n’est fait, soit par déshydratation, soit par décompensation d’un des organes vitaux.

Contamination

Cette pathologie est induite par la bactérie leptospira interrogans, fort présente dans les eaux stagnantes, dans les environnements humides et/ou chaudes (région tempérées). C’est donc en lapant ces liquides que le chien est contaminé, ou encore par contact avec l’urine d’animaux eux-mêmes infectés. D’où l’importance de veiller à bien nourrir et hydrater votre chien à la maison, afin d’éviter qu’il n’aille boire des liquides impropres.

Traitement

Selon la gravité de la leptospirose, le vétérinaire prescrira des perfusions (qui permettent de réhydrater), des antiémétiques (anti-nausées)… Tout ce qui permettra de diminuer les incidences de l’infection, et d’empêcher l’aggravation : lutter contre l’insuffisance rénale, mise en place d’une antibiothérapie… On peut même aller jusqu’à la dialyse dans le cas où les reins sont fortement atteints.

La leptospirose provoque des symptômes qui peuvent s’assimiler de prime abord à une gastro-entérite, mais à cause d’une altération de l’état général, la consultation chez le vétérinaire s’impose, d’autant plus en urgence en cas de changement de comportement (ne mange pas, n’a plus de dynamisme, ne réagit pas comme d’habitude…)

Le meilleur moyen de traiter cette maladie est d’agir en amont, et donc de privilégier la prévention grâce à la vaccination.

Laisser un commentaire