La maladie de carré (pathologie qui touche le chien)

maladie de carré

Il s’agit d’une maladie très contagieuse qui touche les chiens, mais aussi les furets et les ratons laveurs. Elle est due à la présence d’un virus de la famille des Morbillivirus. Le taux de mortalité entraîné par la maladie de Carré est assez important, d’où l’importance de procéder à la vaccination.

Signes évocateurs

Après l’installation du Morbillivirus, une à deux semaines peuvent s’écouler avant que le chien montre des troubles relatifs à la maladie de carré : mais lorsque ceux-ci sont repérés, il est trop tard pour un traitement curatif. Les traitements viseront à maintenir un état de santé le plus stable possible. Cette maladie est difficile à repérer pour les maîtres non avertis car selon les cas, elle fait penser à des troubles bénins.

  • Conjonctivite-rhinite : ce sont le premiers symptômes de la maladie de Carré. Si vous constatez un écoulement des yeux ou du nez, sachez qu’il ne s’agit peut être pas que d’un certain rhume. Si le chien est particulièrement fatigué, rendez-vous chez le vétérinaire.
  • Température corporelle : bien que passant souvent inaperçu, un pic de fièvre apparaît.
  • Fatigue : devant toute attitude hypotonique (manque de dynamisme) ou inhabituelle, il faut consulter votre vétérinaire car chez les animaux, cela est souvent un signe de gravité.
  • Gastro-entérites : à type de nausées, vomissements, diarrhées.
  • Anorexie : liée au mal-être, l’alimentation s’amoindrit ou s’interrompt complètement le temps de la maladie.
  • Difficultés respiratoires : la toux se révèle, pouvant aller de la bronchite à la pneumonie.
  • Troubles neurologiques : parfois ils surviennent d’emblée, parfois l’animal y échappe. On constate entre autres des tremblements, des contractions musculaires involontaires, une raideur de la nuque, des convulsions…)

Comme beaucoup d’autres maladies qui touchent le chien, la maladie de Carré peut passer inaperçue avant d’arriver à un stade de gravité : c’est la raison pour laquelle le maître d’un animal doit toujours être attentif à son comportement.

Mode d’apparition de la maladie de Carré

Le virus envahit l’organisme et se retrouve dans toutes les sécrétions et excréments : les autres animaux entrant en contact avec l’animal malade ou ses liquides biologiques, risquent d’être contaminés. Le mode d’apparition de la maladie de Carré est donc par contact direct, entraînant une contagion. La vaccination est recommandée par les vétérinaires, d’autant plus si le chien vit en collectivité (refuge). En procédant à l’isolation de l’animal malade, on évite le phénomène de contamination.

Traitements

Comme pour beaucoup d’infections virales, le traitement prescrit lorsque la maladie de Carré est diagnostiquée, ne permet pas de guérir, mais d’aider l’organisme du chien à faire face (réhydratation, oxygénation…). Seules les défenses immunitaires parviendront à combattre le virus. On parle donc de traitement symptomatique, puisqu’il ne permet de traiter que certains symptômes. Par exemple, la conjonctive demande le nettoyage des yeux (au serum physiologique par exemple) tandis que les gastro-entérites sévères imposent la pose d’une perfusion pour réhydrater le chien. Donc, pour vaincre le virus de la maladie de Carré, le seul traitement efficace est préventif, il s’agit du vaccin.

Complications éventuelles

N’oublions pas que lorsque cette pathologie est diagnostiquée, elle est déjà bien installée : le taux de mortalité est élevé.  Par ailleurs, les animaux atteints souffrent ensuite de troubles neurologiques plus ou moins handicapants, et/ou d’infections secondaires qui peuvent engager le pronostic vital ou entraîner des séquelles. Dans le meilleur des cas, le chien parviendra à guérir de la maladie de Carré sans aucune séquelle.

Laisser un commentaire