Le Typhus : une maladie qui touche encore le chat

Sévissant à n’importe quel moment de la vie du chat, le Typhus est une maladie qui comporte des risques à ne pas négliger. Voilà pourquoi certains signes doivent faire réagir.

Symptômes

La difficulté pour le propriétaire du chat est de déceler la gravité de l’état général du chat : nos animaux vomissent parfois, ont aussi quelques diarrhées passagères… Comment savoir si cette fois-ci, ces signes sont une alerte qui demande la consultation chez le vétérinaire? Lorsque l’état général de l’animal s’aggrave, apparaissent d’autres symptômes que tout le monde peut repérer (un chat atteint du Typhus ne présente pas forcément tous les symptômes) :

  • Vomissements
  • Diarrhée avec présence de sang
  • Comportement inhabituel : l’animal est reclus, ne miaule pas comme d’habitude, ne court plus…
  • Déshydratation : chez le chat, on prend la peau du dos à pleine main en la faisant tourner sur 1/4 de tour. Si les poils ne se remettent pas de suite en place mais que leur replacement est lent, le chat est déshydraté. Il a sans doute besoin d’être perfusé.
  • Baisse d’appétit
  • Tremblements
  • Problèmes de vue
  • Autre signe, décelé par le vétérinaire en plaçant le thermomètre dans le rectum du chat : l’hyperthermie (fièvre). La norme chez le chat est de 38,5°C et on considère qu’il y a fièvre à partir de 39,2°C  pour la mesure de température rectale.

Le traitement du Typhus

Il est davantage préventif que curatif : une fois installé, le Typhus est trop souvent mortel. Voilà pourquoi l’on recommande la vaccination contre ce type de maladie. Si malheureusement un chat est atteint du Typhus, le traitement préconisé est l’interféron oméga félin, mais un traitement symptomatique s’impose en parallèle : antipyrétique (pour baisser la température), antiémétique (pour empêcher de vomir), perfusion (pour réhydrater), mesures d’hygiène (afin de ne pas contaminer d’autres animaux ou l’humain).90% des chats atteints, meurent du Typhus. Le plus souvent, ils sont âgés de moins d’1 an.

Mécanisme de la maladie

Egalement appelé panleucopénie infectieuse féline, le Typhus est une pathologie due à un virus : le parvovirus. Il touche :

  • les cellules de la moëlle osseuse, en division qui entraîne une fragilité du système immunitaire. Les globules blancs sont en effet détruits : le chat ne combat plus efficacement les microbes
  • le tube digestif : des diarrhées hémorragies sont provoquées

L’aspect viral du Typhus implique un risque contagieux : par le biais des excréments le plus souvent. On estime que jusqu’à un an après l’infection par le Pavrovirus, la contamination à d’autres chats qui s’installeraient à domicile. Le meilleur moyen d’éradiquer ce virus est de désinfecter les lieux à l’eau de javel, en respectant un temps de pose de 10 minutes (125 ml de javel pour 2.5 à 5 litres d’eau), de veiller à la propreté du chat.

 

Laisser un commentaire