Les aventures de Tarzan

Quand ma collègue de l’époque nous a rendu visite un soir de septembre 2010, pour déballer de son sac Shopi, un petit chaton tout noir… Ma fille a vite dit : « on peut l’appeler Tarzan ?» Devant tant de joie à l’idée d’appeler ce chaton Tarzan (sans que je comprenne pourquoi), je cède immédiatement. Voilà, nous avons un Tarzan à la maison, qui me paraît bien vif, voire même speed. Je me demande à quoi il se dope.

Chat tout noir… non !

En grandissant, le pépère à sa maman a laissé pousser un nœud papillon blanc, ou une pomme d’Adam blanche peut-être. Bref, mignon, ténébreux Tarzan. Mignon ? Pas pour longtemps.

Episode 1 : Chat sans queue…

La première péripétie de tarzan remonte à début 2012. Le coquin rentre un dimanche matin, et hurle comme s’il était en train de se battre. Normal, il se battait. Contre sa queue ! ? Je trouve sa queue abîmée, et je crains la fracture. A tel point que de bon matin, à jeun, je file chez le véto. Bilan : pas de fracture. J’ai un doute. Nous rentrons à la maison. Le lendemain, je trouve que la nécrose est bel et bien installée, je retourne chez le véto. C’est pas comme si c’était à 45 km. Bilan : fracture, il faut couper la queue.

Episode 2 : Chat sauvé… de justesse

Un jeudi de l’été 2012, vers 23h, mon pépère rentre à la maison. Et là, horreur, il a une sorte de piquet qui me semble planté dans son ventre, sauf qu’il ne saigne pas. ??? Il n’est pas en forme Tarzan, a du mal à respirer, ne bouge pas. Je décide de regarder de plus près, la boule au ventre. Oui, moi c’était la boulet et lui le piquet.

Je ne comprends pas mais en tout cas, ce que je vois, c’est un espèce de piquet en métale d’1 cm de diamètre qui semble transpercer son abdomen. Véto, en urgence. Pas grave, entre temps on a déménagé, y a plus que 20km. Bilan : un collet. Ces pièges à lapin ou à renard qui sont interdits, sont malgré tout posés, souvent par des vieux passionnés de jardins qui supporte pas les bêtes autre que leur petit chien teigneux. Ca tombe bien, j’en ai deux comme ça, de l’autre côté de la route. Des chiens teigneux oui, mais les vieux cons qui vont avec aussi. Mais bon, pas de preuve, je ne pourrai donc rien tenter contre eux. Frustration. Tarzan sauvée, grâce à la pince géante du véto qui a réussi à couper le collet. Il était tellement serré, qu’à moi toute seule je n’arrivais pas à voir la partie qui entourait l’abdomen

Episode 3 : Chat sans patte ?

Ah non hein faut pas pousser quand même ! Encore un jeudi si je ne m’abuse. En fin d’après-midi, au printemps 2013. J’entends une voiture qui passe devant chez moi, jusque-là rien de suspect. Sauf que d’un coup j’entends un boum qui provient de cette voiture, qui ne ralentit pas du tout, continue son chemin imperturbable. Puis quelques secondes après, j’entends un de mes chats (j’en ai deux hein, pas quinze non plus) qui entre dans le sous-sol par la chatière. Et il miaule bizarre. Mauvais pressentiment. Je me lève et je sors vers la rue, ou mon vieux con de voisin d’en face me dit « je crois que votre chat s’est fait butté par une bagnole, mais bon, j’ai pas eu le temps de relever la plaque ». Il est presque remonté dans mon estime. Je descends au sous-sol, et je trouve mon pépère qui boite… La patte en sang. Hop direction véto. Bilan : pas de fracture mais il faut faire des soins tous les jours. Trop cool. Tarzan est un chat très vif, il est gentil, ne griffe presque pas, ne mords jamais, même s’il s’autorise à me pincer pour me dire « ça suffit laisse ma patte tranquille ».

Episode 4 : Chat tout collant…

La dernière péripétie de Tarzan… je l’ai racontée dans un article exclusif 😉 Pour la bonne raison que la scène était tellement burlesque qu’il fallait que je la raconte. Et du coup, il a fallu que je créé ce présent article « les aventures de Tarzan » pour que vous le connaissiez un peu mieux.

Voilà, j’espère qu’il n’y aura pas de prochain épisode !

Laisser un commentaire