Rage du chien : que faire, quand et comment? Quels risques?

La rage est encore présente dans notre société, bien qu’on la rencontre très peu, cette maladie ne sera sans doute jamais complètement éradiquée… En 2004 et 2008, des cas de rage chez le chien auraient été recensé en provenance du Maroc. D’où l’importance de suivre les recommandations vaccinales et de connaître les signes de la rage du chien.

Prévention

Pasteur nous a laissé une solution très efficace contre la rage : la vaccination. Cette découverte a été libératrice puisqu’elle a permit de guérir certaines personnes venant de se faire mordre par un chien enragé, et de protéger le reste de la population par l’injection d’un sérum.

Symptômes

La rage se manifeste de deux façons différentes selon les cas :

  1. Forme muette : le chien a la mâchoire paralysée et son comportement n’est pas altéré
  2. Forme furieuse : le chien est « fou », incontrôlable et le risque de morsure est prégnant. Il a un aboiement caractéristique (bitonal).

La survenue de ces symptômes est soudaine, ce qui rend d’autant plus difficile la prise de décision : le maître du chien atteint par la rage se rend compte de la présence de la maladie alors même qu’il peut le mordre. Il n’y a pas de signes avant coureur (hormis une morsure par un autre chien ou chat).

Transmission

Le schéma de contagion le plus fréquent est la morsure. Un chien atteint de la rage devient agressif, il mort un autre animal ou un humain, qui lui même risque alors de contracter la rage. En effet, le virus de la rage, le « Rhabdovirus » est très présent dans la salive. Si de nos jours, la maladie ne refait surface que de façon exceptionnelle, la vaccination est toujours recommandée par les vétérinaires, et elle est obligatoire en cas de voyage à l’étranger. Le Rhabdovirus se contamine aussi par le biais d’une plaie ouverte, d’une muqueuse buccale (bouche) ou oculaire (oeil), sans oublier la transmission aérienne (par l’air) notamment dans les grottes où des chauve-souris contaminées avant transmis le virus à des spéléologues.

Traitement

Lorsque les symptômes sont apparus, la rage est mortelle. Le traitement antirabique n’existe pas encore, bien qu’en 2004 un cas de rage chez un humain a été guéri, tandis qu’il n’était pas vacciné. Ce traitement est le protocole de Milwaukee. D’autres cas humains ont ainsi été guéris, avec un faible pourcentage de réussite.

 Conduite à tenir et législation

La première notion à connaître concernant la législation relative à la rage canine, est la notion de vaccin obligatoire lors de voyage à l’étranger. Ensuite, la rage du chien étant une maladie contagieuse pour l’humain et d’autres animaux, des démarches sont à faire rapidement après la découverte du diagnostic : la surveillance Chien Mordeur. Cela signifie que lorsqu’un chien a mordu ou même griffé, il doit être placé sous surveillance pendant 15 jours, ce qui laisse le temps aux symptômes de se déclarer le cas échéant. La surveillance Chien Mordeur est aux frais du propriétaire ou de la mairie si le chien n’a pas de maître et se met en place facilement :une consultation chez le vétérinaire, le jour de la morsure, une autre à J7 et à J14. Si cette obligation légale n’est pas respectée, amendes et peines de prison peuvent être infligées.

Laisser un commentaire