Vermifuge chevaux : choisir le bon produit

Ce soin simple et sans incidence lorsqu’on respecte les indications du médicament, permet de soulager ou d’éviter au cheval des troubles digestifs et globaux.

Pourquoi détruire les vers?

Ces petites bêtes nuisent à la qualité digestive du cheval, et peuvent entraînant selon les cas un amaigrissement, des diarrhées ou vomissements. Cela peut entraîner une dégradation de la santé en cas de déshydratation, donc soyez vigilant! Pour ne pas infliger ce type de souffrance, il suffit d’administrer un vermifuge pour chevaux. Ce sont des petits comprimés dans la plupart des cas, que le cheval doit avaler.

Les contre-indications du vermifuge pour chevaux?

La grossesse : une jument pleine ou allaitante peut prendre ce traitement mais il faut bien vérifier la notice car certains sont nocifs au foetus. Pour l’instant, les vermifuges efficaces et non nocifs connus sont Strongid, Tenin Simple et Eqvalan Simple. Toutefois, lisez bine les recommandations, car cela peut changer!

Comment et quand vermifuger?

Selon les saisons, on conseille d’administrer certains traitements plutôt que d’autres : par exemple pour le printemps, l’idéal est de traiter les vers les plus petits et pourtant redoutables. En été, on s’attaque au Tenias. Pour les jeunes poulains, on estime pouvoir commencer les séances de vermifuge à partir de 2 mois, puis tous les 2 mois.

Astuce pour avaler le comprimé!

Comme pour le chat à qui on donne une boulette de pâté renfermant le médicament, pour les chevaux ont dissimule le comprimé dans une carotte, une pomme, enfin dans n’importe quel aliment qu’il aime! Pour cela, attendez que ce soit l’heure du repas, quitte même à la retarder un peu et donner lui son traitement au début du repas : espérons que la faim l’empêche de faire des chichis et de recracher la pilule!

Laisser un commentaire